> Accueil > Livres > Prix littéraire Trillium > Finalistes - Prix Littéraire Trillium 2013
Partager

Finalistes - Prix Littéraire Trillium 2013

Finalistes du Prix littéraire Trillium en langue française

 

Comment-on-dit-ca

Claude Guilmain, Toronto, Comment on dit ça, « t’es mort », en anglais ? (Les Éditions L’Interligne)

Cette histoire semble écrite sur des épidermes ecchymosés. Elle respire le mal-être issu de trois solitudes qui s’entre-déchirent : le narrateur, son frère et leur père. Sous-jacente, l’impuissance de s’arracher ā un passé chaotique pour lequel chacun n’ose s’avouer l’échec. Campés sur leurs positions d’autodestruction, les personnages fuient dans la violence. On assiste aux tiraillements d’êtres aux abois, sacrifiés sur le pieu familial.




Claude-Guilmain

Auteur, concepteur, scénographe, metteur en scène et réalisateur, Claude Guilmain est cofondateur du Théâtre La Tangente, compagnie de création de Toronto, dont il a été le directeur artistique pendant 13 ans.

Lien de la maison d’édition : http://aucoindelapage.ca/index.php/manufacturers_id/44










Le-manuscrit

Christel Larosière (nom de plume de Daniel Soha),  Toronto, Le manuscrit (Éditions du Gref)

« Elle tombe soudain sur un petit passage, tout simple, tout beau, tout mystérieux : « Je me levai moi aussi et l’embrassai très doucement sur le front. – Mais vous, dit-elle, vous n’avez rien raconté… - Une autre fois…,    dis-je en souriant. » Alors, elle se calme, s’installe, décide de lire. Elle veut en savoir davantage, elle qui n’a rien raconté non plus… Elle se laisse gagner par ce sourire, se laisse embrasser sur le front, se laisse séduire. »






Christel Larosière

De nationalité canadienne en française, mais ayant aussi de fortes attaches en Asie, Christel Larosière partage actuellement son temps entre Bangkok et Toronto. L’inspiration qui a préludé à l’écriture du roman Le manuscrit est, à ses dires, le fruit d’« un partenariat affectif entre le Canada, la France et la Thaïlande ». Christel a notamment publié trois autres romans au Canada sous un autre nom.











Un-jour-ils-entendront-mes-silences

Marie-Josée Martin, Ottawa, Un jour, ils entendront mes silences (Éditions David)

Corinne est une fillette lourdement handicapée. Elle ne peut ni bouger — ou si peu — ni parler. À travers ses yeux, néanmoins très lucides, nous sommes témoins de ses petites victoires, mais aussi des exigences, des soucis et des déchirures que son état finit par entraîner dans sa famille. Son désir le plus cher : vivre malgré les différences...Un regard neuf et émouvant sur les peines, les limitations, mais aussi les joies d'une enfant pas comme les autres, qui ébranle nos conceptions de la normalité.





Marie-Josée-Martin

Originaire de Montréal, Marie-Josée Martin se découvre très tôt une passion pour la musique et les mots. Traductrice, réviseure et chroniqueuse, elle collabore à diverses revues et a publié en 2005 un premier roman, Fils d’Ariane. Enfant, elle a déjoué les pronostics des « sarraus-blancs » et survécu à un neuroblastome métastatique qui lui a toutefois coûté l’usage de ses jambes. Elle a grandi à Beloeil, à une époque où les rampes d’accès passaient encore pour des objets insolites. Elle habite aujourd’hui Vanier, un quartier francophone d’Ottawa.

Lien de la maison d’édition : http://editionsdavid.com/products-page/livres/un-jour-ils-entendront-mes-silences










Avant-que-ne-tombe-la-nuit

Michèle Matteau, Ottawa, Avant que ne tombe la nuit (Les Éditions L’Interligne)

Un soir où vous n’aurez pas envie de devenir un dormeur parmi tant d’autres, ouvrez le dernier roman de Michèle Matteau. Plongez dans Avant que ne tombe la nuit, suite de Du  chaos pour une étoile, et retrouvez parmi les personnages sortis de l’imaginaire de cette auteure prolifique, un Léandre angoissé happé par l’autre versant de sa vieillesse.

Mais qui est Léandre ? Un enseignant à la retraite qui, mû par une curiosité insatiable et une générosité débordante, veille sur le village franco-ontarien de Villery. Au fil des pages, on se prend de sympathie pour cet homme de 73 ans qui cherche à comprendre les faits et gestes de ses semblables. Il veille sur son amoureuse devenue un peu lointaine, Florence Santerre, animatrice à Radio-Canada, sur le vieux docteur Ladislas Vermes qui entretient un cimetière sous la forme de pots de violettes africaines, sur l’infirmière Séraphine Akimana et son fils adolescent dont l’arrivée à Villery force à l’ouverture certains esprits étroits. Léandre est le pivot de cette histoire résolument moderne où un village isolé se voit rejoint par les problèmes de la planète.





Michèle-Matteau

Femme de passion, Michèle Matteau a toujours donné à l’écriture une place essentielle dans sa vie. Elle publie la trilogie, À ta santé, la vie ! qui remporte un vif succès auprès des critiques et libraires. Le premier tome, Cognac et porto, remporte le Prix Trillium en 2002, tandis que le troisième, Un doigt de brandy dans un verre de lait chaud s’est mérité le Prix Christine-Dimitriu-van-Saanen en 2005. Passerelles, le tout premier recueil de poésie, remporte le Prix de poésie Trillium en 2010.

Lien de la maison d’édition : http://www.interligne.ca/index.cfm?Id=4725&Voir=nouv&repertoire_no=2137990675










Bleu-bémol

Paul Savoie, Toronto, Bleu bémol (Éditions David)

Inspiré de la musique, Bleu Bémol est constitué d'assonances, de rythmes, de phrases musicales, de mouvements libres qui tracent le début et la fin de tout ce qui est essentiel. Paul Savoie y approfondit les différentes dimensions du bleu, la couleur, l'état d'âme, cette zone d'être qui lui permet de percer le gris ou de traverser le cristal, deux voies qui façonnent son imaginaire.




Paul-Savoie

Paul Savoie est l’un des auteurs canadiens les plus prolifiques, qui écrit aussi bien en français qu’en anglais. Originaire de Saint-Boniface au Manitoba, il vit en Ontario depuis le début des années 1970. Son œuvre compte plus de 20 ouvrages, dont plusieurs recueils de poésie, récits et traductions. Son recueil de poèmes, Crac, a remporté le Prix Trillium. Engagé dans le milieu des arts depuis plus de 25 ans, Savoie compose également des œuvres pour piano.

Lien de la maison d’édition : http://editionsdavid.com/products-page/livres/bleu-bmol

Finalistes du Prix du livre d’enfant Trillium (langue française)

 

Un-moine-trop-bavard

Claude Forand, Markham, Un moine trop bavard (Éditions David)

À Chesterville, au Québec, la petite communauté du monastère du Précieux-Sang est secouée par un meurtre ignoble : le Frère Adrien est retrouvé mort dans la grange... un crucifix enfoncé dans la gorge. Le seul témoin du meurtre semble être le garçon de ferme, mais Zacharie, un simple d'esprit, a disparu cette nuit-là. Le sergent Roméo Dubuc mène l'enquête, avec son comparse, Lucien Langlois. Malheureusement pour eux, les indices se multiplient et brouillent les pistes : tatouages mystérieux, secte hérétique, passages secrets. Est-il possible que ces hommes de Dieu, qui consacrent leur vie au travail manuel et à la prière, aient vendu leur âme au diable ?




Claude-Forand

Claude Forand est né à Plessisville, au Québec. Aujourd’hui traducteur agréé à son compte à Toronto, il a été journaliste à la pige pendant une vingtaine d’années pour différents magazines scientifiques et financiers, ainsi qu’à la radio de Radio-Canada. Un moine trop bavard est son cinquième livre publié aux Éditions David.

Lien de la maison d’édition : http://editionsdavid.com/products-page/livres/un-moine-trop-bavard









Mica-filled-de-Transyl

Michèle Laframboise, Toronto, Mica, fille de Transyl (Éditions Vents d’Ouest)

La Nuit protège le Jour, le Jour nourrit la Nuit… Mica est une fille de la nuit, fière de ses origines. Sa race, pourchassée et incomprise, s’est cachée de l’humanité pendant des millénaires. Sur le Monde nouveau où s’est posé le Frankenstein, les Seigneurs nocturnes règnent sans partage depuis cinq siècles. Ils protègent les paysans diurnes contre les menaces qui abondent: dangereux garous, ratonours gloutons, oiseaux-vengeurs… sans oublier des bactéries mutantes capables de décimer un village entier. Entre les chasses au garou, ses études et ses corvées de garde, Mica découvre des faits troublants. Les diurnes meurent plus jeunes malgré les vaccins préparés à l’Institut Stoker. Sa mère vit d’étranges malaises. Dorian, son bouillant frère, veut joindre les Chacals, une bande de voyous qui harcèlent les paysans. Et où est cachée l’épave du Frankenstein? Puis, un vaisseau étranger se pose sur leur monde et Mica découvre une jeune diurne cachée dans la bibliothèque. Elle se lance alors dans une quête de vérité parsemée de périls…





Michèle-Laframboise

Michèle Laframboise est une ex-scientifique devenue auteure et artiste. À la plume ou au pinceau, elle concocte des intrigues captivantes se déroulant dans des mondes empreints de poésie. Elle a publié une vingtaine de romans et d’albums de BD ainsi que de nombreuses nouvelles, récoltant plusieurs distinctions et prix littéraires.

Lien de la maison d’édition : http://www.ventsdouest.ca/Livres.asp?IDL=343









Les-guerriers-de-l’eau

Daniel Marchildon, Penetanguishene, Les guerriers de l’eau (Les Éditions du Vermillon)

Nous sommes en l’an 2086. Victor, quatorze ans, accompagne sa mère, Alma Bénéteau, médecin de Toronto, en mission humanitaire à Houston, dans l’ancien État du Texas. Aux États-Unis, devenus un ensemble anarchique de cités-États, des seigneurs de la guerre se disputent pour étendre leurs territoires et accaparer les ressources. Durant le séjour de Victor et d’Alma, Dallas, désespérée et enhardie par la mise au point d’une mystérieuse nouvelle arme, va rompre une trêve et attaquer Houston afin de lui ravir sa précieuse eau. Pris dans ce conflit sanglant et absurde, Alma et Victor, doivent lutter pour leur survie. Les guerriers de l’eau, prêts à tout, seront entraînés dans un engrenage dévastateur.





Daniel-Marchildon

« Avec ou sans raison, mais toujours avec passion. » Voilà la devise qui inspire Daniel Marchildon, Franco-Ontarien originaire de Penetanguishene où il habite toujours. Écrivain et rédacteur pigiste depuis 1983, il a publié plusieurs romans pour la  jeunesse, un manuel d’histoire, La Huronie, et des romans pour adultes, dont L’eau de vie, lauréat du Prix Émile-Ollivier 2009. Son livre, La première guerre de Toronto, remporte le Prix du livre d’enfant Trillium en 2011.

Lien de la maison d’édition : http://vermillon.avoslivres.ca/products-page/livres/les-guerriers-de-leau



Finalistes de langue anglaise du Prix littéraire Trillium

 

Maidenhead

Tamara Faith Berger, Toronto, Maidenhead (Coach House Books)

Sur une plage de Key West, Myra, 16 ans, fait la connaissance d'Elijah, un musicien tanzanien deux fois plus âgé qu'elle. Contrainte de passer ses vacances de printemps en famille, Myra brûle du désir de perdre sa virginité dans les bras d'Elijah, lorsqu'elle découvre avec stupéfaction qu'il vit avec Gayl, une femme mystérieuse et violente qui exerce sur lui un étrange pouvoir. De retour chez elle avec sa famille en pleine dissolution, Myra se met à fréquenter une bande d'anarchistes fumeurs d'herbe. Mais, quand Gayl et Elijah la suivent dans le Nord, elle entre de plein gré dans leur monde, se livrant à des jeux sexuels de plus en plus abjects. Tandis que Myra s'enfonce dans les milieux du sexe, de la pornographie, du racisme et de la lutte des classes, qui lui sont étrangers, elle explore en elle des territoires inconnus. Maidenhead sillonne les espaces sauvages et désespérés d'une adolescente sur le chemin de la connaissance de soi.





Tamara-Faith-Berger

Tamara Faith Berger est née à Toronto. Son premier livre, Lie with Me, est publié en 1999. Le second, The Way of the Whore, est publié en 2004. En 2005, Lie with Me est adapté au cinéma. Maidenhead est son troisième ouvrage. Tamara travaille actuellement à l'écriture d'un roman sur un tueur à gages russe. Étudiante diplômée de l'UBC, elle suit une maîtrise en beaux-arts et vit actuellement à Toronto.

Lien de la maison d'édition : http://www.chbooks.com/catalogue/maidenhead











The-Dead-Are-More-Visible

Steven Heighton, Kingston, The Dead Are More Visible (Alfred A.Knopf Canada)

Les histoires profondément touchantes et finement ciselées de The Dead Are More Visible abordent les thèmes furieusement divergents de l'amour et de la perte, du confinement et de l'exclusion. Dans le récit donnant son nom à l'ouvrage, une employée des parcs et loisirs fait face à un assaillant qui ne sortira pas indemne de l'altercation. Un médecin-chercheur et sa fiancée claustrophobe se retrouvent enfermés dans le coffre de leur voiture suite à une tentative de vol avortée (le voleur ne sait pas utiliser une boîte de vitesses manuelle). Une jeune femme participe à un test pharmaceutique aux confins d'une banlieue et passe du sommeil à l'éveil avec une facilité de plus en plus inquiétante. Ce stupéfiant recueil de nouvelles méticuleusement sélectionnées met en lumière le talent de Heighton pour l'écriture de fictions qui ne sacrifient pas l'humour, la profondeur et l'émotion sur l'autel de la concision.





Steven-Heighton

Steven Heighton est l'auteur du roman Afterlands, qui a constitué le choix de la rédaction du supplément New York Times Book Review et a été sélectionné comme meilleur livre de l'année par dix publications au Canada, aux États-Unis et au Royaume-Uni. Son ouvrage The Shadow Boxer a été un succès de librairie au Canada et un livre de l'année pour Publishers Weekly. Son œuvre est traduite dans dix langues, et ses poèmes et nouvelles ont paru dans de nombreuses revues et anthologies. Couronné de nombreux prix, Steven Heighton a figuré parmi les finalistes des Prix littéraires du Gouverneur général, du Prix littéraire Trillium et du Prix britannique W.H. Smith. Il vit actuellement à Kingston.

Lien de la maison d'édition : http://www.randomhouse.ca/books/77936/the-dead-are-more-visible-by-steven-heighton











The-Inconvenient-Indian

Thomas King, Guelph, The Inconvenient Indian (Doubleday Canada)

À la fois récit « historique » et subversion totale de l’histoire, The Inconvenient Indian est le fruit d’une méditation critique et personnelle que Thomas King mène depuis 50 ans sur ce qu’implique le fait d’être un « Indien » en Amérique du Nord. King raconte le récit étrangement circulaire de la relation qui unit les Autochtones et les non-Autochtones depuis leur toute première rencontre. Au cours de la narration, King refaçonne d’anciennes histoires portant sur des événements et des personnages historiques, examine le cinéma et la culture populaire, relate ses propres expériences en tant que militant et expose sa large connaissance des effets cumulatifs qu’ont les lois et les traités en constante évolution sur les Autochtones et leurs territoires.




Thomas-King

Thomas King est l’un des intellectuels autochtones les plus éminents du Canada. Militant des causes autochtones depuis cinq décennies, il a travaillé comme administrateur de programmes autochtones et a enseigné la littérature et l’histoire autochtones dans des universités américaines et canadiennes. King a été le premier Autochtone à donner les prestigieuses conférences Massey et il est l’auteur de cinq romans et de deux recueils de nouvelles à succès et primés. Son livre The Truth About Stories a remporté le Prix littéraire Trillium.

Lien de la maison d’édition : http://www.randomhouse.ca/books/93028/the-inconvenient-indian-by-thomas-king










Dear-Life-Stories

Alice Munro, Clinton, Dear Life: Stories (McClelland & Stewart)

Capable comme personne de nous donner l’essence d’une vie dans des histoires souvent courtes, mais spacieuses et intemporelles, Alice Munro met en lumière le moment au cours duquel une vie prend forme, cet instant au cours duquel un songe, une aventure sexuelle ou parfois un simple coup du sort détourne une personne de son chemin habituel pour lui faire prendre une autre voie. Empreintes de la perspicacité de Munroe et de son don inégalé de la narration, ces nouvelles (qui se déroulent dans le monde que Munroe a fait sien : la campagne et les villes qui entourent le lac Huron) parlent de départs et de commencements, d’accidents, de dangers, de retrouvailles virtuelles ou réelles, et décrivent de manière saisissante et atemporelle l’étrangeté, la dangerosité et l’extraordinaire de la vie ordinaire.




Alice-Munro

Alice Munro a grandi à Wingham, en Ontario. Elle a déjà publié quatorze livres et a reçu, au cours de sa brillante carrière, de nombreux prix et distinctions, dont trois Prix littéraires du Gouverneur général, deux prix Giller et deux Prix littéraires Trillium au Canada; le Rea Award, le prix littéraire Lannan, le National Book Critics Circle Award et le Man Booker International Prize. L’auteure vit à Clinton, en Ontario.

Lien de la maison d’édition : http://www.mcclelland.com/catalog/display.pperl?isbn=9780771064869










The-Blondes

Emily Schultz, Wallaceburg, The Blondes (Doubleday Canada)

Hazel Hayes est une étudiante qui vit à New York. Elle apprend qu’elle est enceinte (à la suite d’une aventure avec son professeur, un homme marié) alors que la ville est en proie à une situation apocalyptique : des agressions aveugles et mortelles, commises par des femmes blondes, terrorisent les New-Yorkais. Il s’avère rapidement que les agressions sont symptomatiques d’une étrange maladie qui transforme les blondes en tueuses enragées. Vulnérable à cause de sa grossesse, Hazel décide de fuir la ville, mais se rend compte que l’épidémie s’est propagée. Elle entreprend alors un voyage dans une Amérique paralysée à la recherche d’une femme, peut-être blonde, peut-être pas, qui pourrait l’aider. Le superbe roman d’Emily Schultz est au confluent de la satire, du roman à suspense et de l’œuvre littéraire sérieuse.




Emily-Schultz

Emily Schultz est la cofondatrice de la revue littéraire Joyland et la présentatrice de la baladodiffusion Truth & Fiction. Ses écrits ont été publiés dans plusieurs journaux, magazines et recueils. Son roman Heaven Is Small a été nommé finaliste du Prix littéraire Trillium en 2010. Elle a travaillé comme rédactrice en chef et enseignante en création littéraire. Emily habite aujourd’hui avec son mari à Brooklyn et Wallaceburg où ils coécrivent des scénarios.

Lien de la maison d’édition : http://www.randomhouse.ca/books/209848/the-blondes-by-emily-schultz










The-Purchase

Linda Spalding, Toronto, The Purchase (McClelland & Stewart)

En 1798, Daniel Dickinson, un père veuf quaker, quitte son domicile de Pennsylvanie pour commencer une nouvelle vie. Il part avec deux chevaux, un chariot rempli de ses effets personnels, ses cinq enfants, une épouse orpheline de quinze ans et quelques mandats de propriété pour sa future résidence. Lorsque Daniel échange soudainement un cheval contre un jeune esclave, Onesimus, une lutte intérieure s’engage dans son esprit et entachera sa vie à tout jamais, déclenchant une série d’événements qui conduiront à deux meurtres et à l’étrange relation que nouera la famille avec un esclave en fuite nommé Bett. L’écriture de Spalding enveloppe le lecteur dans l’univers et l’époque du récit et suit la vie de personnages inoubliables. Inspiré d’histoires vécues par les propres ancêtres de l’auteure, The Purchase est un roman retentissant, puissant et intemporel.




Linda-Spalding

Née au Kansas, Linda Spalding a immigré au Canada en 1982. Elle a écrit trois romans et un ouvrage non romanesque, The Follow, qui a été sélectionné pour le Prix littéraire Trillium et le prix Pearson de la Société d’encouragement aux écrivains du Canada, décerné pour une œuvre non romanesque. Elle a reçu le prix du festival de Harbourfront pour sa contribution à la communauté littéraire canadienne. The Purchase a remporté le Prix littéraire du Gouverneur général en 2012. Elle vit à Toronto.

Lien de la maison d’édition : http://www.mcclelland.com/catalog/display.pperl?isbn=9780771079351




Finalistes du Prix de poésie Trillium en langue anglaise

The-Lease

Mathew Henderson, Toronto, The Lease (Coach House Books)

Issu de ses moments passés dans les champs pétrolifères de la Saskatchewan et de l’Alberta, le recueil The Lease de Matthew Henderson sonde les profondeurs des prairies à la découverte de la technologie humaine et du travail physique qui remanient nos paysages. Avec un sens aigu de la discipline, Henderson met en lumière les réalités obstinées et souvent peu flatteuses de la culture industrielle et ses personnages à la vie difficile.




Mathew-Henderson

Mathew Henderson est un jeune diplômé du programme de maîtrise en beaux-arts de l’Université de Guelph. Originaire de l’Île-du-Prince-Édouard, il vit désormais à Toronto, écrit sur le thème des prairies et enseigne au Collège Humber.

Lien de la maison d’édition : http://www.chbooks.com/catalogue/lease










Undark-An-Oratorio.png

Sandy Pool, Toronto, Undark: An Oratorio (Nightwood Editions)

Le deuxième recueil de poésie de Sandy Pool, Undark: An Oratorio, forme, à parts égales, une élégie dramatique et une inquisition poétique rédigées en empruntant sept voix différentes. S'inspirant du dossier historique des « radium women » (femmes exposées au radium) et d'autres cas d'effacement de l'histoire, l'ouvrage nous pousse à nous intéresser en profondeur aux questions du temps et de l'histoire des femmes. Il se confronte aux célèbres interrogations de Bakhtine : Qu'arrive-t-il au temps quand on efface l'histoire? Qu'arrive-t-il quand le temps s'en prend à la chair?




Sandy-Pool

Artiste pluridisciplinaire, Sandy Pool s'est récemment vu octroyer une bourse Killam. Titulaire d'un diplôme en représentation théâtrale et langue anglaise de l'Université de Toronto ainsi que d'une maîtrise en beaux-arts mention création littéraire de l'Université de Guelph, elle est actuellement étudiante en doctorat de littérature et poésie canadiennes à l'Université de Calgary, où elle est la rédactrice en chef de la revue Dandelion. Le premier livre de Sandy, Exploding into Night, a fait partie de la sélection 2010 des Prix littéraires du Gouverneur général dans la catégorie poésie. Elle est également librettiste et voix hors champ.

Lien de la maison d'édition : http://www.nightwoodeditions.com/title/Undark











Probably-Inevitable

Matthew Tierney, Toronto, Probably Inevitable (Coach House Books)

Ces poèmes sont débordants d’énergie, truffés de traits d’esprit et de tours de passe-passe, et secoués par la philosophie et la science du temps. « Time’s not the market, it’s the bustle; / not the price but worth » (Le temps n’est pas le marché, mais l’agitation; / pas le prix, mais le coût), écrit-il, songeur, naviguant à travers les rythmes et les algorithmes d’un monde concrétisé par Samuel Johnson, puis défait par Niels Bohr. Les narrateurs de Matthew Henderson sont aux prises avec l’écart entre le visible et le vécu, l’esprit tourné vers une vérité (probablement) inéluctable : plus l’on comprend, plus l’on comprend qu’on est seul. Les poèmes de Matthew Tierney se différencient par leur étrange capacité à trouver au sein de la nomenclature scientifique non seulement la nouveauté, mais aussi une nouvelle voie vers la fragilité humaine, une affirmation renouvelée de l’individualité et un émerveillement authentique devant l’existence.




Matthew-Tierney

Matthew Tierney a précédemment reçu le prix K.M. Hunter et a publié ses poèmes dans de nombreux magazines et revues au Canada. Son précédent livre The Hayflick Limit a été sélectionné pour le Prix de poésie Trillium en langue anglaise. Il vit à Toronto.

Lien de la maison d’édition : http://www.chbooks.com/catalogue/probably-inevitable