> Accueil > Collaboration > Renseignements sectoriels et recherche > Statistiques > Production cinématographique et télévisuelle ontarienne au cours des années civiles 2012 à 2014, selon le format
Partager

Production cinématographique et télévisuelle ontarienne au cours des années civiles 2012 à 2014, selon le format

Fichier PDF de la production cinématographique et télévisuelle ontarienne au cours des années civiles 2012 à 2014, selon le format.

Production cinématographique et télévisuelle en Ontario de 2012 à 2014

Selon le format

 

2014

2013

2012

Au 31 déc. 2014

Au 31 déc. 2013

Au 31 déc. 2012

Nombre de projets

Dépenses de production en Ontario

Nombre de projets

Dépenses de production en Ontario

Nombre de projets

Dépenses de production en Ontario

 

Dépenses de production = millions de dollars

Ontario

 

 

 

 

 

 

Longs métrages

43

105,7

29

134,1

36

123,1

Séries télévisées1

127

639,7

117

581,0

140

698,2

Téléfilms, miniséries, émissions spéciales, pilotes2

61

44,7

69

60,0

58

50,6

Total – Ontario

231

790,1

215

775,2

234

871,9

 

 

 

 

 

 

 

Étranger

 

 

 

 

 

 

Longs métrages

15

139,3

15

97,7

12

106,3

Séries télévisées1

26

319,3

23

246,2

18

270,6

Téléfilms, miniséries, émissions spéciales, pilotes2

15

45,1

11

28,7

9

27,6

Total – Étranger

56

503,6

49

372,6

39

404,5

 

 

 

 

TOTAL

287

1 293,7

264

1 147,8

273

1 276,4

Animation c. réel

 

 

 

 

 

Ontario

 

 

 

 

 

 

Animation

12

48,2

15

83,0

22

72,8

Réel

219

741,9

200

692,2

212

799,1

Total – Ontario

231

790,1

215

775,2

234

871,9

 

Étranger

 

 

 

 

 

 

Animation

11

44,0

8

25,0

7

20,5

Réel

45

459,7

41

347,6

32

384,0

Total – Étranger

56

503,6

49

372,6

39

404,5

 

TOTAL

287

1 293,7

264

1 147,8

273

1 276,4

Les données tiennent compte des dépenses de toutes les productions faisant appel aux incitatifs et services administrés par la SODIMO. Elles ne concernent pas les annonces publicitaires télévisées, les vidéos de sociétés, les vidéoclips ou la production interne des diffuseurs. Les chiffres comprennent la production réelle et animée. Les données correspondent aux dépenses de production en Ontario au cours de l'année, mais ne reflètent pas nécessairement les budgets totaux des projets. Il se peut que certaines productions tournées en Ontario ne soient pas incluses dans ces totaux en raison du calendrier des demandes de projets.

Tous les chiffres en dollars sont exprimés en millions de dollars canadiens. Ils n'ont pas été rajustés en fonction de l'inflation.

Les totaux peuvent ne pas correspondre puisqu'il s'agit de montants arrondis.

1 Le nombre de séries télévisées n'inclut pas les cycles dont la production a débuté l'année précédente.

2 Productions comptant moins de six épisodes.

 

Remarques concernant l'activité de production en 2014

  • La production cinématographique et télévisuelle a contribué pour 1,29 milliard de dollars à l'économie provinciale en 2014, franchissant pour la quatrième année consécutive le seuil du milliard de dollars, ce qui envoie un message de bienvenue synonyme d'emploi et de stabilité faisant écho à la réputation de l'Ontario comme destination fiable et de tout premier ordre.
  • L'industrie du cinéma et de la télévision représente près de 28 000 emplois directs et indirects à temps plein, une hausse de 2 600 emplois par rapport à l'année précédente.
  • La production télévisuelle pèse pour 1 048,8 millions de dollars ou 81 p. 100 du total. Les téléfilms et miniséries étrangers constituent le secteur ayant affiché la plus forte progression avec 57 p. 100 (45,1 millions contre 28,7 millions en 2013). La hausse de l'activité étrangère est le fait d'un certain nombre de séries télévisées au coût élevé telles que La Reine (Reign), Beauty and the Beast, Missions secrètes (Covert Affairs) et Suits : Les deux font la paire (Suits) d'Universal Cable Productions, et la série de zombies à suspense de Guillermo del Toro pour la chaîne FX, The Strain.
  • La production télévisuelle ontarienne reste une locomotive en matière de recettes, contribuant pour 684,4 millions de dollars (par rapport à 641 millions en 2013). En 2014, les séries canadiennes ont continué d'être plébiscitées au pays comme à l'étranger, à l'image des Recrues de la 15e (Rookie Blue) et des Passages de l'espoir (Saving Hope) d'eOne et Thump Entertainment pour CTV et NBC, de Baiser fatal (Lost Girl) de Prodigy Pictures pour la chaîne Syfy, et de la série favorite pérenne du public sur CBC, Les Enquêtes de Murdoch (Murdoch Mysteries). Parmi les nouvelles émissions en 2014, citons la comédie de situation de CBC, Schitt’s Creek, avec Eugene Levy et Catherine O’Hara, et Morsure (Bitten) d'eOne pour les chaînes Space et Syfy. Le nombre de téléfilms, de miniséries, d'émissions spéciales et de pilotes est en recul de 12 p. 100 (passant de 69 projets en 2013 à 61 l'année passée), tandis que les budgets ont diminué de 25,6 p. 100, reflétant la progression constante de la télévision non scénarisée.
  • Alors que le nombre de longs métrages ontariens a grimpé en flèche (48 p. 100), les budgets ont accusé un déclin de 21 p. 100 par rapport à 2013, en partie en raison de plusieurs films à plus faible budget comme Midnight Masquerade, The Dark Stranger et Shelby: The Dog Who Saved Christmas. Parmi les longs métrages ayant bénéficié du soutien de la SODIMO en 2014, on trouvait Remember, God and Country, October Gale (en présentation spéciale au TIFF), Inland (ou Beeba Boys), Born to Be Blue, The Intruders, Coconut Hero et The Dark Stranger.
  • Le nombre de longs métrages étrangers n'a pas bougé depuis l'année dernière, mais les budgets ont augmenté de 42,6 p. 100 grâce à deux grosses productions hollywoodiennes : la comédie tiroir caisse d'Adam Sandler, Pixels, de Sony Pictures, et Crimson Peak, de Legendary Pictures pour Universal, réalisée par Guillermo del Toro avec Jessica Chastain et Charlie Hunnam à l'affiche.
  • L'activité d'animation étrangère a progressé de 37,5 p. 100 en 2014, et les budgets ont grimpé de 76 p. 100. Cette hausse a été profitable pour les sociétés locales d'animation, qui ont réalisé des projets pour des diffuseurs internationaux, notamment Barbie: Life in the Dreamhouse et Thomas et ses amis (Thomas and Friends) d'Arc Productions, ou Jake et les Pirates du pays imaginaire (Jake and the Neverland Pirates) de Mercury Filmworks pour Disney.
  • Même si l'activité d'animation en Ontario a chuté de 20 p. 100, elle a connu un temps fort avec le premier long métrage d'animation s'étant vu accorder le soutien de la SODIMO, la production d'Awesometown Entertainment intitulée Get Squirrely. Programmé pour 2016, le film bénéficie des performances vocales de Sylvester Stallone, Danny Devito et Ian McKellen.
  • The Adventures of Napkin Man, de Breakthrough Entertainment pour CBC, Dinopaws, de Guru Animation, Annedroids, de Sinking Ship Entertainment, et Trucktown, de Nelvana pour Treehouse, sont d'autres séries télévisées animées ontariennes.
  • L'industrie de la postproduction a également affiché de bons résultats en 2014, de nombreuses productions tournées en dehors de l'Ontario ayant choisi d'effectuer leurs travaux de postproduction et d'effets visuels dans la province, y compris des productions télévisuelles telles que Penny Dreadful, Vikings, Phénomène paranormal (Paranormal Witness), American Pickers et Le Convoi de l'extrême (Ice Road Truckers).
  • Le premier trimestre d'activité de production en 2015 est déjà parti pour compter parmi les meilleurs enregistrés en Ontario. Début février, environ 19 productions étaient en tournage ou en préparation, notamment le long métrage tiroir caisse du studio Warner Bros, Bravo 14. Plusieurs séries télévisées renouvelées comme Défiance (Defiance), Hannibal et Sans origine : Orphan Black (Orphan Black) sont actuellement en cours de production, de même que de nouvelles émissions telles que Damien de Fox TV, The Girlfriend Experience pour Starz, Rogue pour eOne, Dark Matter de Prodigy pour Syfy, Good Witch de Whizbang Films pour Hallmark Channel, et la reprise, sous le titre Heroes: Reborn, de la populaire série, Les Héros (Heroes), pour NBC TV. Les pilotes de plusieurs chaînes américaines, à savoir Minority Report et Warrior, ont également choisi de planter leur tente en Ontario.