> Accueil > OMCM > Histoires de succès > Télé > SUCCÈS DE LA SODIMO : WHIZBANG FILMS
Partager

SUCCÈS DE LA SODIMO : WHIZBANG FILMS

Reign_Whizbang

La création de Whizbang Films est le fruit d’un amour confus envers le contenu canadien.

Fondée en 1999 par son président-directeur général Frank Siracusa en collaboration avec Paul Gross, la société Whizbang avait pour modèle d’affaires de satisfaire la demande des diffuseurs canadiens en contenu national.

Siracusa et Gross ont collaboré sur deux saisons de Direction : Sud et ont été amenés à continuer de travailler ensemble, même après que la série s’est terminée. Ils ont ensuite produit plusieurs autres séries télévisuelles primées telles que The Trojan Horse et H20 avant que leurs chemins ne se séparent en 2013.

Siracusa a continué d’investir dans Whizbang Films, avec succès car il a frayé son chemin dans l’actuel paysage télévisuel qui a beaucoup changé.

« Le modèle de diffusion au Canada a radicalement changé » affirme Siracusa en expliquant que le marché comprend essentiellement trois acheteurs, ce qui rend la concurrence rude. « Aujourd’hui, le principal défi à relever est de convaincre les diffuseurs canadiens de remplir leur grille avec notre production nationale, mais les activités de Whizbang ne font que s’intensifier avec l’arrivée de nouvelles plateformes. »

Au fil de la production de plus de 200 heures de contenu, il a tissé de solides liens avec les diffuseurs et les distributeurs de l’ensemble du secteur.

« Nous cultivons des liens étroits avec de nombreuses personnes dans la communauté » assure le producteur en précisant que les services de diffusion en continu, tels que Netflix et Hulu, ouvrent également de nouvelles possibilités.

« Nous nous sommes engagés dans cette voie et nous avons tenu notre pari. Ça nous permet de ne pas couler. »

Certaines de ces relations se sont nouées grâce à la SODIMO et à son fonds pour l’exportation qui a permis à Whizbang d’atteindre un marché international et de mettre en place un réseau à l’échelle mondiale jouant un rôle essentiel dans le succès de la société.

En effet, les projets actuels de Whizbang présentent une palette diversifiée avec des contenus destinés aux diffuseurs traditionnels — La Reine, Beauty and the Beast, Un soupçon de magie — et des contenus destinés à la diffusion en continu : Les désastreuses aventures des orphelins Baudelaire et The Handmaid’s Tale.

Compte tenu de sa solide assise dans le contenu canadien, il n’est peut-être pas étonnant que Siracusa soit toujours résolu à travailler depuis l’Ontario.

D’après lui, « les techniciens les plus qualifiés d’Amérique du Nord se trouvent en Ontario. Les personnes qui travaillent dans ma société peuvent ainsi profiter d’une vie de famille épanouie. »

Siracusa souligne également les services de recherche d’emplacements qu’offre notamment la SODIMO.

« Soixante-deux heures après avoir présenté un scénario, des photographies d’emplacements en Ontario nous parviennent. »

« La SODIMO s’occupe de tout ce dont nous avons besoin en tant que communauté cinématographique et télévisuelle. Elle constitue un partenaire essentiel pour produire des films dans cette province. »

En savoir plus sur Whizbang Films :
Site Web : http://www.whizbangfilms.com/
Twitter : @WhizbangFilms
Facebook : https://www.facebook.com/WhizbangFilms