> Accueil > OMCM > Histoires de succès > Télé > SUCCÈS DE LA SODIMO : BOAT ROCKER MEDIA
Partager

SUCCÈS DE LA SODIMO : BOAT ROCKER MEDIA

OrphanBlack

Boat Rocker a ses racines dans la société Temple Street Productions, fondée il y un peu plus de 10 ans. Elle a beau avoir connu une croissance constante depuis lors, une chose reste immuable : une façon un peu à part de faire les choses, en restant fidèle à ses valeurs.

À vrai dire, lorsqu’il a semblé naturel de trouver un nouveau nom, Boat Rocker s’est avéré être bien plus représentatif de l’approche de la société.

« Nous sommes trois avocats ayant une vision de la croissance plutôt conservatrice et prudente », explique le directeur général, John Young. « Dans Field of Dreams (Le champ des rêves), la citation "if we build it, they will come" (si tu le construis, il viendra) est tirée d’un livre (fictif) intitulé The Boat Rocker.

Il nous suffit de prendre le risque pour réussir. Si nous restons  fidèles à nos valeurs et à notre vision pour la société, ça marchera. »

La société, qui possède un portfolio varié de grandes séries dramatiques scénarisées telles que Being Erica (Les Vies rêvées d'Érica), X Company (Mission X) et Orphan Black (Sans origine : Orphan Black), place toujours le créateur ou la créatrice au tout premier plan, quelle que soit l’activité entreprise.

« Nous mettons l’accent sur le créateur ou la créatrice et sa vision du contenu; nous laissons aux gens le champ libre pour réaliser leur vision. Nous apportons l’équipe et le sens des affaires nécessaires pour la concrétiser », poursuit John Young. « Quelqu’un doit servir de champion et de porte-parole au projet. Nous aidons à faire en sorte qu’il soit financé, produit et exporté à l’extérieur du Canada. »

Boat Rocker a connu une croissance exponentielle ces dernières années, passant de 50 à 500 employés. Il s’agit désormais d’une société de production polyvalente, proposant une gamme complète de services créatifs, de services numériques, de services d’animation et de services de distribution. En substance, la société est le fruit de l’union des aspects créatif et commercial.

« Les deux sont indissociables », précise John Young. « Et nous disposons de services d’appui qui sont à la hauteur d’une équipe créative sans pareille. »

La société a profité de la SODIMO au fil des ans, recevant de l’aide pour commercialiser les séries à l’étranger, ainsi que des capitaux et des crédits d’impôt. En outre, Boat Rocker a bénéficié du soutien du Fonds pour les produits MIN.

« Leur aide a été extrêmement précieuse », confie John Young. « Sans eux, nous aurions été obligés de prendre tous les risques nous-mêmes. »

La majorité des employés de la société sont basés en Ontario, avec Toronto pour épicentre, la plupart des télédiffuseurs canadiens y ayant leur siège.

« Rester à proximité de l’action facilite beaucoup les choses, et le soutien du gouvernement provincial à l’égard de l’industrie nous donne une raison supplémentaire d’être là et de rester. »

Pour en savoir plus sur Boat Rocker Media :
Site Web : www.boatrocker.com
Twitter : @Boatrocker
Facebook : @Boatrockermedia