> Accueil > OMCM > Histoires de succès > Télé > SUCCÈS DE LA SODIMO: RADICAL SHEEP PRODUCTIONS
Partager

SUCCÈS DE LA SODIMO: RADICAL SHEEP PRODUCTIONS

Radical Sheep


John Leitch rejoint Radical Sheep Productions en 1995 pour aider au financement de la saison 5 du Monde de Loonette. La même année, cette série télévisée phare de la société, diffusée sur Treehouse au Canada et sur PBS aux États-Unis de 1992 à 2006, remporte un Prix Gémeaux dans la catégorie Meilleure série préscolaire. Dix ans plus tard, Leitch deviendra président de l’entreprise.

La concurrence s’est considérablement intensifiée sur le marché du divertissement préscolaire depuis que Leitch a pris ses nouvelles fonctions en 2005. À l’époque, il savait déjà que la croissance de Radical Sheep dépendrait de sa capacité à séduire d’autres tranches d’âge et à adopter des formats différents comme l’animation.

Aujourd’hui, Radical Sheep Productions travaille sur plusieurs projets passionnants. La série animée Stella & Sam suit les aventures d’une petite fille et de son frère, respectivement âgés de neuf et quatre ans, et s’adresse aux enfants d’âge préscolaire. En 2011 et 2013, elle se voit décerner le Grand Prix d’excellence du meilleur programme, toutes catégories confondues, par l’Alliance Médias Jeunesse. En 2011, elle reçoit également le Rockie Award récompensant le meilleur programme de fiction pour enfants lors du Banff World Media Festival, devant des émissions télévisées du monde entier. La série sera de nouveau nommée en 2012.

La société suit également des pistes dans les nouveaux médias. En partenariat avec Sticky Brain Studios, une autre entreprise basée en Ontario, Radical Sheep Productions cherche en effet à lancer des marques sur ce marché – en misant sur les applications et les jeux – afin d’exploiter ensuite leur succès dans des productions télévisuelles. Une démarche qui fait souffler un vent radicalement nouveau.

En outre, Radical Sheep Productions investit dans les nouveaux médias afin d’inciter le public à participer au développement des émissions. Par exemple, la société a acquis les droits inhérents au triptyque d’ouvrages illustrés Fangbone! et travaille actuellement sur ce projet pour Disney XD. Incroyable mais vrai, l’émission destinée aux enfants de 6 à 11 ans fait déjà parler d’elle. En effet, les producteurs ont mis en ligne différentes versions d’un épisode en soumettant plusieurs choix de voix et de musique au vote des spectateurs. Résultat : en trois semaines, ils avaient déjà recueilli 42 000 réponses.

Dernièrement, Radical Sheep Productions a annoncé la mise en ligne du Monde de Loonette, plus de 20 ans après sa première diffusion. Cette présence sur la toile s’accompagnera d’un site Web, d’une application mobile et d’un livre électronique, en plus des 100 épisodes originaux de la série.

Toutes ces initiatives portent leurs fruits. Leitch estime en effet que le chiffre d’affaires a doublé ces cinq dernières années, tandis que le nombre d’émissions en cours de développement a lui aussi été multiplié par deux, voire plus. Alors que Radical Sheep Productions menait auparavant un projet par an, trois émissions sont prévues pour l’année 2014.

Pour atteindre ces résultats, Radical Sheep Productions a pu compter sur le crédit d’impôt pour la production cinématographique et télévisuelle ontarienne, et sur d’autres services comme le Fonds pour l’exportation. Ce dernier a notamment permis à l’entreprise de tisser les relations nécessaires à l’obtention d’un financement international. Leitch collabore avec des personnes du monde entier et s’estime chanceux de jouir d’un territoire comme l’Ontario, riche d’un incroyable vivier de talents – et pas seulement à Toronto, mais dans des régions comme Ottawa et Hamilton, comme il tient à le souligner. Il peut ainsi compter sur la collaboration de professionnels parmi les meilleurs du secteur.

À en juger par le succès de l’entreprise, ce n’est pas son jeune public qui dira le contraire.

« Nous sommes très fiers de notre travail et je pense que nous proposons des émissions de qualité. Notre objectif ne se mesure pas en termes comptables : nous sommes passionnés par ce que nous faisons. C’est notre source de motivation. »
— John Leitch, président, Radical Sheep Productions

Pour en savoir plus sur Radical Sheep Productions :
Site
Web : http://www.radsheep.com/
Facebook :
https://www.facebook.com/radicalsheepproductions