> Accueil > OMCM > Histoires de succès > Revues > SUCCÈS DE LA SODIMO : MEDIA MATTERS (B2B)
Partager

SUCCÈS DE LA SODIMO : MEDIA MATTERS (B2B)

Media Matters

Darryl Simmons a lancé Collision Repair en 2001 avec un objectif clair : créer une publication interentreprises reconnaissant l’importance de l’industrie de la réparation de carrosseries automobiles. 

« Il y a une différence entre la perception et la réalité, souligne Darryl Simmons, directeur général et éditeur de Media Matters Incorporated. Il s’agit d’une industrie qui répare les voitures et permet aux familles de reprendre la route. » 

En lançant le magazine, M. Simmons a non seulement comblé un besoin pressant dans l’industrie, mais il a aussi découvert d’autres leviers potentiels de croissance dans des secteurs périphériques. 

C’est alors que la SODIMO est intervenue. Grâce au soutien de l’organisme, Darryl Simmons a pu développer la marque horizontalement et se lancer dans l’industrie du recyclage automobile avec Bodyworx Professional. Il a d’ailleurs récemment publié le dixième numéro annuel de Canadian Auto Recyclers, une revue professionnelle à papier lustré. 

« Sans la SODIMO, nous n’aurions pas pu nous développer », affirme M. Simmons. Tout comme Collision Repair, Canadian Auto Recyclers a également contribué à remettre en question les idées préconçues sur la nature du recyclage automobile. 

Il souligne que cette industrie génère plusieurs millions de dollars au Canada et qu’elle emploie un grand nombre de personnes issues de différentes professions, et notamment des métiers spécialisés. Les gens commencent à se rendre compte qu’il s’agit d’une industrie rentable où les possibilités sont nombreuses. 

« On m’a demandé d’aller dans les écoles et d’y parler de recyclage, continue M. Simmons. Nous voulions changer les perceptions et, grâce à la SODIMO, nous avons pu y parvenir. » 

M. Simmons est convaincu que les publications professionnelles de qualité au format papier ont un avenir. En tant qu’éditeur de six revues sur papier glacé, dont Collision Québec et WaterWorx Guide, il possède de solides arguments. 

« Nos études montrent qu’une très grande majorité de gens veulent du papier et que plus de la moitié paierait pour cela », dit-il. Il fait une distinction entre les journaux et les revues, et considère que l’édition de publications interentreprises est une occasion de croissance. 

« Les gens veulent du beau papier, de la couleur et une couverture brillante; un produit visuellement attrayant et agréable au toucher », explique M. Simmons, qui positionne le format papier comme un produit haut de gamme. « Ces publications ne visent pas les consommateurs, ce ne sont pas des revues d’intérêt général, mais des publications spécialisées pour les professionnels du secteur. » 

Garder un pied dans le secteur est l’une des nombreuses motivations de M. Simmons, qui se passionne pour la réparation et le recyclage automobile. Autrefois, il possédait un atelier de réparation automobile, et il connaît l’industrie de fond en comble, ce qui, à son avis, est l’un des facteurs intrinsèques de son succès. 

« Nous nous soucions de nos lecteurs, de nos annonceurs et de notre industrie. » 

Pour en savoir plus sur Media Matters :
Site Web: www.mediamatters.ca