> Accueil > OMCM > Histoires de succès > Produits Min > SUCCÈS DE LA SODIMO : MASSIVE DAMAGE
Partager

SUCCÈS DE LA SODIMO : MASSIVE DAMAGE

Massive Damage 677x408.png

Ken et Garry Seto abordent toujours les choses un peu différemment. Début 2010, les frères lancent iMockups, une appli de productivité pour l'iPad qui vient de sortir. Créer une telle appli pour un appareil qui n'est alors jugé adapté qu'à la consommation de contenu numérique est un pari osé. Le succès remporté grâce à cette vision prémonitoire leur vaut une couverture aussi bien dans la presse canadienne que de la Silicon Valley.

Tablant sur ce succès, les frères montent un petit studio de développement d'applis baptisé Endloop. En 2011, ils décident de passer à la vitesse supérieure en introduisant un nouvel associé, Kerry Morrison, pour diriger Endloop tandis qu'ils fondent Massive Damage, consacrant leur énergie à leur véritable passion, celle des jeux. Ils obtiennent 425 000 dollars de la part d'un investisseur providentiel pour créer l'entreprise et lancer Please Stay Calm, le premier jeu multijoueurs au monde à mettre en scène une apocalypse zombie en faisant appel à la géolocalisation. La conception de Please Stay Calm dure une année, mais le jeu est rentable à peine un mois après son lancement. C'est une prouesse, d'autant plus qu'il s'agit d'un premier jeu.

Bien vite, les frères Seto apprennent quelques leçons. Du fait que Please Stay Calm a été écrit si vite, son code de style « pirate informatique » n'est pas facilement réutilisable pour créer les jeux suivants, ce qui se solde par des problèmes de budget lorsqu'il est nécessaire de réécrire le code des nouveaux jeux de A à Z. À mesure que la société se développe, ils s'efforcent de réparer ces erreurs de jeunesse. Ce faisant, ils consolident Massive Damage, qui passe de deux personnes à onze, avec le renfort de jusqu’à douze contractuels selon le projet en cours.

Pour l'instant, Massive Damage a commercialisé cinq jeux et travaille sur le sixième, Halcyon 6, pour PC et Mac. Financé grâce au Fonds de la SODIMO pour les produits multimédias interactifs numériques, le jeu est, de surcroît, parvenu à lever 187 000 dollars sur Kickstarter, soit près de cinq fois la somme initialement demandée par la société. Halcyon 6 fera office d'expérience visant à créer une marque sur une plate-forme, avant de l'adapter ensuite aux appareils mobiles.

Dans l'industrie, en moyenne un jeu sur six à dix est un succès, et doit alors permettre à la société de développer les six à dix jeux suivants, jusqu'au prochain succès. Le soutien accordé par la SODIMO, notamment par l'intermédiaire du Fonds pour les produits multimédias interactifs numériques et du Fonds pour l'exportation, aide également la société à réduire cet écart et à tirer profit de ses succès. Massive Damage a compté la SODIMO parmi ses partenaires dans le cadre de ses trois derniers projets.

Ken Seto confie qu'il est difficile pour une société de jeux modeste de faire face à la concurrence au sein du marché mobile parce qu'il faut un budget marketing à six chiffres pour rester dans le haut du classement de la boutique d'applis. S'il est aisé d'entrer dans ce marché, Ken estime qu'il est aujourd'hui plus délicat pour les sociétés d'y remporter un succès identique à celui que la sienne a remporté il y a près de cinq ans. Qui plus est, les investisseurs en capital risque classiques considèrent que les sociétés de jeux présentent plus de risques que les autres sociétés en démarrage, dans la mesure où l'industrie repose sur les « succès ». Il est donc plus dur d'obtenir un financement. Massive Damage a dû faire preuve de créativité.

C'est la raison pour laquelle la société affiche une telle réussite jusqu'à présent, et continuera assurément de produire des jeux à succès dans le futur.

« Le soutien de la SODIMO nous donne la possibilité de faire davantage de tentatives pour accéder à des niveaux supérieurs de réussite. Si le succès de Halcyon 6 est à la hauteur de nos espérances, nous pourrons facilement doubler notre effectif. Rien ne nous arrêtera. »

—Ken Seto, PDG et cofondateur de Massive Damage, Inc.

Pour en savoir plus sur Massive Damage :
Site Web :
http://massdmg.com/
Twitter :
https://twitter.com/massive_damage
Facebook :
https://www.facebook.com/MassiveDamageInc