> Accueil > OMCM > Histoires de succès > Produits Min > SUCCÈS DE LA SODIMO : CAPYBARA GAMES
Partager

SUCCÈS DE LA SODIMO : CAPYBARA GAMES

Capybara 677x408

Avant même de songer à fonder une entreprise, tous les membres de Capybara Games (ou simplement « Capy », comme les employés aiment l’appeler) étaient de grands passionnés de jeux vidéo. En effet, alors qu’ils étaient engagés dans d’autres voies, les fondateurs de Capy (Anthony Chan, Sean Lohrisch, Kris Piotrowski, Matt Repetski et Nathan Vella) créaient déjà leurs propres jeux pendant leurs loisirs. 

Durant les dix années d’existence de Capy, le secteur a évolué sous toutes ses facettes, forçant l’entreprise à s’adapter. Si elle a d’abord collaboré à des projets au service d’autres entreprises plus importantes, comme son premier projet autour d’un jeu pour téléphone mobile inspiré du film Disney Les Bagnoles, Capy produit aujourd’hui ses propres titres, à sa manière, avec sa propre équipe et de A à Z. 

C’est avec Critter Crunch, son premier titre vraiment indépendant, que Capybara s’est fait un nom. Mais cela n’aurait pas été possible sans le soutien du Fonds pour les produits multimédias interactifs numériques de la SODIMO. Les financements de la SODIMO lui ont également permis de mettre sur le marché Superbrothers: Sword and Sworcery EP, sa plus grande réussite financière à ce jour avec plus de 1,5 million de copies vendues sur iOS, Android, PC, Mac et Linux. C’est aussi le titre qui a introduit le musicien ontarien Jim Guthrie à l’univers de la création de jeux. 

Plus récemment, Capy a publié Super Time Force, qui n’était à l’origine que le fruit d’une collaboration spontanée entre trois membres de l’équipe. Après avoir joué à la version initiale créée en trois jours, l’équipe a décidé d’y consacrer les deux années suivantes, la mouture finale tournant sur Xbox One, Xbox 360, PC, PS4 et PSVITA. 

Dans ce domaine, le principal défi est toujours de créer un grand titre adoré par les joueurs. Étant donné l’évolution des goûts, des genres et des attentes, les concepteurs de jeux doivent continuellement s’efforcer de rester à l’avant-garde, prendre le temps d’aller au bout de leurs idées et de les peaufiner. 

Selon Capybara, la SODIMO a contribué au climat dynamique et créatif qui caractérise l’Ontario et qui a permis l’éclosion de centaines de petites entreprises de jeux. Des programmes comme le Fonds pour les produits multimédias interactifs numériques ont permis à Capy de passer de la collaboration sur des projets tiers à la création de titres originaux. Dès ses débuts, les membres de l’entreprise ont pu assister à d’importantes conférences, par exemple Game Developers Conference et E3, grâce auxquelles ils ont pu décrocher leur premier grand projet avec Disney en 2005. Forte d’une connaissance intime du monde du jeu, la SODIMO a pu cibler son aide pour en optimiser l’efficacité, ce qui s’est traduit par une croissance formidable. 

Capybara Games travaille actuellement sur un projet soutenu par la SODIMO intitulé BELOW, prévu pour Xbox One et PC, à nouveau en collaboration avec Jim Guthrie. Elle coopère en outre avec Klei Entertainment, à Vancouver, pour produire une nouvelle déclinaison de leur titre à succès, intitulée Don’t Starve: Shipwrecked. 

Si l’entreprise se concentre pour l’heure sur les supports console et PC, elle n’exclut pas de revenir au mobile. Capy n’a jamais été du genre à suivre les tendances du secteur, préférant créer des jeux nouveaux, différents et parfois étranges. Les collaborations sont au cœur de sa réussite, et garantissent des relations fructueuses à long terme. 

« Notre motivation a toujours été très simple : nous voulions créer des jeux. Concrétiser ce projet a été long et difficile, mais quelle partie de plaisir! » 
—Nathan Vella, président et cofondateur, Capybara Games 

Pour en savoir plus sur Capybara Games :
Site Web : http://www.capybaragames.com/ (en anglais uniquement)
Twitter: https://twitter.com/CAPYGAMES
Facebook: http://www.facebook.com/CAPYGAMES