> Accueil > OMCM > Histoires de succès > Produits Min > SUCCÈS DE LA SODIMO : BIG VIKING GAMES
Partager

SUCCÈS DE LA SODIMO : BIG VIKING GAMES

Big Blue Bubble 677x408

Actuellement à la conquête d’un tout nouveau public de joueurs, Big Viking Games transforme l’univers des jeux en ligne.

Fondée il y a un peu plus de cinq ans à Londres, l’entreprise compte désormais 100 employés, répartis entre ses bureaux de la capitale britannique et de Toronto. Environ 50 millions d’utilisateurs jouent à ses jeux gratuits YoWorld et FishWorld sur le Web ou sur Facebook.

Cette entreprise a été l’une des premières à tirer parti de la plateforme de jeux instantanés de Facebook Messenger, en sortant Galatron peu de temps après le lancement de cette dernière, à la fin décembre 2016. Ayant déjà travaillé de nombreuses années sur cette plateforme de jeux en HTML5, elle était bien positionnée pour développer rapidement Big Viking.

« Ce qui était à l’origine une démonstration technique visant à mettre en valeur les capacités de notre moteur interne s’est finalement transformé en un projet plus grand, explique Albert Lai, fondateur et président-directeur général de Big Viking. Ce qui nous distingue, c’est le côté recherche et développement du HTML5. Nous avons sans aucun doute l’avantage et une longueur d’avance. Nous travaillons actuellement sur deux titres supplémentaires pour Facebook. »

Un milliard de personnes utilisant Facebook Messenger chaque mois, cette démarche pourrait changer la donne pour l’entreprise. Mais selon A. Lai, cette dernière ne doit pas uniquement se reposer sur son avant-gardisme pour réussir; il lui faut également attirer des fans pour chaque jeu qu’elle développe et les garder.

« Nous sommes extrêmement fiers d’être les premiers sur le marché et de rassembler tous les nouveaux fans de ces différents types d’expériences de jeu que nous créons. »

Il reconnaît également que la SODIMO a apporté un soutien important à Big Viking en lui accordant des crédits d’impôt et des subventions pour la définition du concept, la production et la prospection internationale.

« Nous avons développé le HTML5 pendant quatre ans, alors que le travail de l’entreprise dans ce domaine ne nous permettait pas de générer de revenus. Ils nous ont permis de surmonter ce problème. »

A. Lai ajoute que leur implantation dans une région de l’Ontario densément peuplée et comptant plusieurs universités, écoles d’art et écoles techniques reconnues et respectées est également bénéfique.

« Nous disposons d’un important bassin de talents dans lequel puiser, Toronto est une ville de classe mondiale et le coût de la vie y est inférieur à celui de San Francisco. » 

Apprenez-en davantage sur Big Viking Games :
Site Web : www.bigvikinggames.com
Twitter : @BigVikingGames
Facebook : @BigVikingGames
Blog : https://www.bigvikinggames.com/blog/