> Accueil > OMCM > Histoires de succès > Produits Min > SUCCÈS DE LA SODIMO: SPACE MOP
Partager

SUCCÈS DE LA SODIMO: SPACE MOP

SpaceJanitors

Davin Lengyel et Geoff Lapaire avaient acquis le statut de vétérans des médias numériques avant même que YouTube devienne un nom connu du grand public.

En 2004, les deux hommes s’associent pour réaliser un projet imaginé par Lapaire – une série Web de « documenteurs » (faux documentaires) intitulée « Pure Pwnage » et mettant en scène des passionnés de jeu vidéo. Un an après, « Pure Pwnage » avait conquis plus de trois millions de personnes, et la série finira par être visionnée par plus de 10 millions de personnes aux quatre coins du monde. Par la suite, les deux comparses l’adaptent pour Showcase sous la forme d’une série télévisée qui sera sélectionnée dans le cadre des Prix Gémeaux. À l’époque où la plupart des gens commencent seulement à entrevoir les possibilités offertes par les nouveaux médias, Lengyel et Lapaire ont déjà un succès majeur à leur actif.

En 2012, Lengyel  et Lapaire fondent la société Space Mop pour asseoir leur expérience et entamer un nouveau projet vedette – « Space Janitors ». Cette série comique de science-fiction suit les aventures de deux concierges à bord d’une station spatiale aussi gigantesque que démoniaque. La production de la troisième saison est en cours, et la série Web peut être visionnée sur Geek & Sundry, chaîne premium sur YouTube.

Selon Lengyel, Lapaire et lui ont suivi un cheminement inhabituel lorsqu’ils ont pris la décision de donner le feu vert à « Space Janitors ». À l’origine, ils avaient l’intention de concevoir un projet télévisuel plus traditionnel pour donner suite à « Pure Pwnage ». Ils ont constitué une liste de leurs meilleures idées, et quand ils procédé à un classement en fonction du potentiel de vente, « Space Janitors » était au bas de la liste. En revanche, en classant les idées en fonction de ce qui serait le plus amusant à produire, cette série de science-fiction déjantée arrivait de loin en tête de leur palmarès. Prêts à prendre des risques, ils ont décidé de produire « Space Janitors » en sachant pertinemment que la série serait difficile à vendre pour une diffusion sur une chaîne de télévision traditionnelle. Heureusement, le fait de produire la série en ligne à court terme n’a pas empêché Space Mop de s’adjuger un autre succès. En fait, on pourrait même dire que cette démarche a aidé la société à établir sa réputation dans une niche prometteuse, en devenant l’une des premières entreprises à produire des séries Web indépendantes couronnées de succès.

Lengyel est ravi que les spectateurs et les bailleurs de fonds encouragent les diffuseurs à s’intéresser au contenu en ligne au même titre qu’au contenu traditionnel. Le succès de sociétés comme Space Mop a permis à l’industrie de remarquer ce type de contenu, et d’en tenir davantage compte en ce qui concerne les prix décernés par l’industrie (« Space Janitors » a ainsi remporté un prix aux Canadian Comedy Awards l’année dernière, et a été sélectionné plusieurs fois de suite dans le cadre des Prix Écrans canadiens dans la nouvelle catégorie des séries numériques) et le financement de projets numériques par l’industrie (« Space Janitors » a ainsi obtenu un financement par l’intermédiaire du Fonds de la SODIMO pour les produits multimédias interactifs numériques et du crédit d’impôt de l’Ontario pour les produits multimédias interactifs numériques).

Il y encore quelques années, aucun financement n’était disponible pour les séries Web indépendantes. Les projets numériques disposant d’un budget digne de ce nom étaient souvent liés à une série télévisée, et largement influencés par un diffuseur. Des compromis s’avéraient nécessaires pour plaire à la fois au public traditionnel et au public en ligne, qui se retrouvaient rarement devant le même type d’écran. Tout cela a changé : de plus en plus de gens visionnent des médias en ligne, et la distinction entre télévision et Web est donc de moins en moins nette.

L’industrie poursuit son évolution, mais grâce aux compétences et aux expériences glanées depuis près de dix ans, la société Space Mop s’apprête à rafler la mise.

« Au début, c’était un peu le Far West. Personne ne savait en quoi consistait une série Web indépendante, à commencer par nous. Nous avons produit nos petites séries en les finançant nous-mêmes. En réalité, nous avions déjà notre série télévisée en développement avant même que l’expression “crédit d’impôt” parvienne à nos oreilles – autant dire que nous n’avions présenté aucune demande de ce sens. Mais les choses ont considérablement évolué en très peu de temps. En deux à trois ans, l’industrie Web est devenue une plateforme à part entière, une plateforme très viable. »
— Davin Lengyel, cofondateur, Space Mop

Pour en savoir plus sur Space Mop et « Space Janitors » :
Site Web : http://www.spacejanitors.com
Twitter : @spacejanitors
Facebook : https://www.facebook.com/spacejanitors