> Accueil > OMCM > Histoires de succès > Musique > SUCCÈS DE LA SODIMO : A TRIBE CALLED RED
Partager

SUCCÈS DE LA SODIMO : A TRIBE CALLED RED

A Tribe Called Red

En 2008, trois DJ ont voulu organiser une fête pour les habitants de leur ville natale d'Ottawa. De ce modeste projet est né A Tribe Called Red – et, probablement, un son complètement nouveau dans le monde de la musique canadienne.

Embrassant les racines autochtones de ses membres, la musique de ce groupe, difficile à caractériser mais innovante, est un mélange de hip-hop, de dancehall et de musique club alternative teinté d'incantations et de percussions des Premières Nations. Ce mélange unique a été qualifié de « powwow-step » (du titre d'un des premiers singles du groupe).

Ian « DJ NDN » Campeau (de la Première Nation de Nipissing), Bear Witness (des Six Nations de la rivière Grand) et Dan « DJ Shub » General (de Six Nations) se sont vite attirés une foule de fans fidèles, au Canada et à l'étranger. General a quitté le groupe au début de l'année 2014 pour des raisons personnelles et a été remplacé par Tim « 2oolman » Hill, lui aussi Mohawk des Six Nations de la rivière Grand. Ils ont parcouru tout le Canada et les États-Unis en tournée et ont exporté leur son unique dans des festivals européens (Royaume-Uni, Allemagne, France, Grèce, Norvège et Europe de l'Est).

En 2012, A Tribe Called Red a reconditionné les chansons et remix qu'il avait faits jusque là pour sortir en ligne son premier album éponyme – téléchargeable gratuitement en réponse à un courriel. C'était un choix audacieux. Les médias grand public se sont emparés de la sortie et le buzz médiatique qui s'en est suivi a généré plus de 100 000 téléchargements depuis le début. Ce dernier a été nommé au Prix de musique Polaris plus tard cette année-là (le groupe a également fait partie de la liste des candidats sélectionnés en 2013 pour leur deuxième album, « Nation II Nation »).

D'autres distinctions ont suivi. A Tribe Called Red a reçu plusieurs récompenses musicales décernées par la communauté autochtone et a remporté le prix du meilleur clip musical aux Native American Music Awards aux États-Unis (cérémonie récompensant les meilleurs artistes de musique amérindienne). En 2014, ils ont remporté le prix Juno de la Révélation de l'année et ont été nommés dans la catégorie Album électronique de l'année (ils ont choisi de ne pas concourir dans la catégorie Album autochtone de l'année). Extrêmement populaires dans tout le pays, ils ont fait salle comble dans des grandes salles comme l'Opera House et le Danforth Music Hall à Toronto, le SAT à Montréal et même le Commodore deux soirs de suite à Vancouver.

L'industrie et les médias nous soutiennent beaucoup, a déclaré l’impresario Guillaume Decouflet. Tout comme des organismes tels que la SODIMO. En tant qu'artistes entrepreneurs, A Tribe Called Red est dans une position privilégiée pour bénéficier de programmes mis à la disposition des sociétés de l'industrie musicale. L'équipe du Fonds ontarien de promotion de la musique a fourni des conseils pratiques pour aider le groupe à profiter au mieux des possibilités sans se disperser. Le financement accordé par la SODIMO a permis au groupe de faire sa promotion de l'autre côté de la frontière, aux États-Unis. 

Si leur succès a été gratifiant sur le plan artistique, il a également servi de tribune aux membres du groupe. Ils n'hésitent pas en effet à l'utiliser pour soutenir les causes dans lesquelles ils croient. Le groupe apporte par exemple un soutien solide au mouvement Idle No More et a demandé à ses fans non autochtones d'éviter de s'approprier la culture autochtone en ne portant pas de parure de tête ni de peintures de guerre lors des concerts. Ce dialogue a fait grandir le respect et la compréhension mutuelle.

« Nous sommes en train de créer pour 2015 un tout nouveau spectacle, fondé sur l'expérience et tourné vers nos fans. Le prochain album devrait sortir au printemps. Le fait d'être basé à Ottawa peut parfois être un défi car la ville manque de lieux pour répéter. Mais nous voyons ici de grandes possibilités de développement et nous sommes heureux de participer à la création d'une communauté musicale ».

Pour en savoir plus sur A Tribe Called Red :
Site Web :  http://atribecalledred.com/
Twitter :  @atribecalledred

Facebook :   https://www.facebook.com/pages/A-Tribe-Called-Red/181642381882640