> Accueil > OMCM > Histoires de succès > Livres > SUCCÈS DE LA SODIMO : BOOK THUG
Partager

SUCCÈS DE LA SODIMO : BOOK THUG

Book Thug 677x408.jpg

Dès les premières années de son enfance qu’il a passée dans sa ville natale de London en Ontario, Jay Millar est séduit par les ouvrages de poésie. Il déménage à Toronto au début des années 1990 et se lance immédiatement dans le secteur de la petite édition en publiant ses propres œuvres ainsi que celles d’autres auteurs, et notamment des livres de colportage. Enfin, il gère une marque d’éditeur, BookThug, parallèlement à son travail dans une librairie locale et à son activité d’éditeur de poésie pour Coach House Books. 

En 2004, alors qu’il travaille toujours pour Coach House, il reçoit un coup de téléphone de la part de l’adjoint au directeur du Festival international des auteurs. Ce dernier est à la recherche d’éditeurs canadiens qui publient les traductions d’ouvrages d’écrivains danois. À l’époque, la plupart des éditeurs canadiens ne disposent pas de tels ouvrages traduits en anglais. Ses responsables à Coach House déclinent l’offre, estimant que la proposition ne correspond pas à leur ligne éditoriale. Ils autorisent néanmoins Jay Millar à se lancer seul dans l’aventure. C’est ce qu’il fait en commençant à promouvoir BookThug dans la presse spécialisée grâce aux relations qu’il a nouées par le biais de ce projet.

L’expression « BookThug » provient d’un poème écrit par un poète canadien que Jay Millar connaissait à l’époque. Dans ce poème, une strophe évoque les « voyous des livres qui passent leur temps à débattre du langage aux coins des rues ».

Jay Millar recherche de jeunes auteurs dont le travail lui paraît intéressant, mais aussi des auteurs plus âgés qui travaillent déjà pour d’autres maisons d’édition et qui souhaitent se diversifier. Jay Millar rencontre un franc succès dans l’identification et l’épanouissement des talents en poésie. Son œil exercé est récompensé en 2011 : trois des cinq livres retenus pour le Prix du Gouverneur général dans la catégorie poésie sont publiés par BookThug, et l’un d’eux, Killdeer écrit par Phil Hall, remporte le prix.

BookThug est en activité dans le secteur de la presse spécialisée depuis plus de dix ans maintenant. La société s’est développée, passant de six livres publiés par an en 2004 à vingt aujourd’hui. BookThug, qui se spécialisait dans la poésie à ses débuts, publie aussi actuellement six livres de fiction par an ainsi que des ouvrages généraux. Malgré la reconnaissance qu’elle a reçue, BookThug reste une petite maison d’édition dirigée par Jay Millar et son épouse depuis leur maison de Toronto. Ils sont aidés par un assistant d’édition et par quelques employés contractuels.

Néanmoins, il y a quelques années, Jay Millar a décidé de faire grandir BookThug. Et pour ça, il avait besoin d’argent. En posant sa candidature pour un financement de la SODIMO, Jay Millar savait qu’il devrait constituer sa maison d’édition en personne morale, une étape importante qui, selon lui, a permis à BookThug de se professionnaliser plus vite que par toute autre voie. BookThug utilise actuellement le Fonds du livre pour développer une application qui sera lancée à l’automne 2015. Cette application, qui permettra aux lecteurs d’entrer en contact avec les auteurs et les livres, fait partie intégrante de la stratégie de BookThug.

Jay MillAr travaille également sur une maison de disques BookThug, qui réunira poètes et musiciens pour bâtir des projets uniques, vendus sous la forme de disques vinyles et d’enregistrements numériques. Il s’agit de l’expérience d’une entreprise qui, depuis des années, met en œuvre avec succès créativité et expérimentation. Nous sommes convaincus que ses activités se poursuivront pendant encore de très nombreuses années.

« Je souhaitais bâtir quelque chose de novateur. J’ai repéré cette faille dans le monde de la littérature au Canada et j’ai voulu offrir un espace de travail à ces nouveaux écrivains précurseurs. Le défi a été d’essayer de faire grandir un lectorat dans un domaine totalement nouveau, inconnu de tous. J’aime susciter le débat et apprécie vraiment la façon dont tous nos auteurs contribuent à alimenter le dialogue sur la manière de dépeindre le monde dans lequel nous vivons. »

—Jay Millar, éditeur, Book Thug

Pour en savoir plus sur Book Thug :

Site Web : http://bookthug.ca/
Twitter : https://twitter.com/bookthug
Facebook : https://www.facebook.com/BookThug