> Accueil > OMCM > Histoires de succès > Livres > SUCCÈS DE LA SODIMO : Second Story Press
Partager

SUCCÈS DE LA SODIMO : Second Story Press

second story 2 677x421.jpg

Peu d’entreprises sont fondées dans le but de se consacrer exclusivement aux questions de justice sociale, et elles sont encore moins nombreuses à remporter un succès commercial sur le long terme. C’est pourtant le cas de la maison d’édition torontoise Second Story Press qui, contre toute attente, s’est imposée à l’échelle internationale comme un poids lourd de l’édition traitant des droits des femmes et de la personne ainsi que des questions en rapport avec l’égalité et le handicap.

En 1988, Margie Wolfe et trois autres femmes lancent Second Story dans une optique très concrète : publier des livres d’inspiration féministe pour les adultes et les jeunes lecteurs. Les quatre cofondatrices ont toutes exercé dans le domaine de l’édition pour femmes et souhaitent établir une maison d’édition produisant des écrits de qualité, exempts de sexisme et de racisme. Elles estiment en effet qu’une telle entreprise n’existe pas, particulièrement sur le marché des livres pour enfants. Elles ne souhaitent cependant pas se contenter d’éduquer leur public : elles veulent lui donner des moyens d’agir, mais aussi le divertir.

Passer d’un petit bureau à une marque éditoriale jouissant d’une reconnaissance internationale ne se fait pas sans prendre de risques. La réussite de Second Story s’explique en grande partie par le fait que ses fondatrices n’ont jamais hésité à innover. Grâce à l’aide de la SODIMO, elles ont pu commercialiser (au Canada et dans d’autres pays) le premier livre d’images canadien sur le mariage entre personnes de même sexe, puis un autre titre destiné à un public plus âgé et portant sur l’euthanasie. Elles ont conçu la première collection de livres pour enfants sur l’Holocauste, une collection intitulée « Women’s Hall of Fame » retraçant le parcours de femmes exceptionnelles, une autre – « Kids’ Power » – sur les enfants qui font une différence, ainsi qu’une collection mettant l’accent sur les Premières Nations. Leur lectorat s’étoffe progressivement, et la maison d’édition se met à remporter régulièrement des prix. Certains de ses ouvrages sont aujourd’hui publiés en plus de 40 langues, et certains ont été portés à l’écran et sur scène.

Les livres de Second Story ont attiré l’attention d’organismes comme les Nations unies et Yad Vashem (le musée commémoratif de l’Holocauste à Jérusalem), qui ont décerné à la maison d’édition des prix prestigieux. Malgré sa petite structure, Second Story continue de se tailler la part du lion en matière de visibilité et de récompenses. Récemment, La valise d’Hana (ouvrage dont l’édition originale est publiée par Second Story, qui a remporté un succès critique et commercial partout dans le monde et qui en est à sa 34e réédition) s’est vu décerner l’Ultimate Silver Birch Award, ce qui signifie que le public canadien l’a élu meilleur ouvrage parmi les œuvres couronnées par le prix Silver Birch de l’Association des bibliothèques de l’Ontario ces 20 dernières années.

Depuis de longues années, Second Story s’emploie à créer un large éventail de publics, pas seulement pour ses livres mais aussi pour les idées qu’ils recèlent. La maison d’édition a lancé un site Web axé sur la justice sociale grâce à un financement octroyé par le Fonds du livre de la SODIMO. Ce site permet aux lecteurs, aux éducateurs et aux bibliothécaires de découvrir et d’acheter plus facilement des ouvrages.

Ces dernières années, Wolfe et son équipe ont collaboré avec des organismes comme Plan Canada, BOOST (anciennement nommé Toronto Child Abuse Centre), la Société du cancer du sein du Canada, la Société d’histoire féministe, l’Association canadienne des libertés civiles, Planned Parenthood et la Canadian Cultural Society of the Deaf. Grâce une fois de plus au soutien de la SODIMO, la maison d’édition travaille actuellement à un projet novateur destiné à faire intervenir des éducateurs en droits de la personne dans des salles de classe du Canada et des États-Unis. Ce type d’initiatives créatives joue un rôle crucial pour la réussite de Second Story sur le long terme, sans compter qu’elles démontrent que ce genre éditorial peut être à la base d’un modèle d’affaires couronné de succès.

« Second Story Press a été fondée sur le postulat suivant : pour créer le genre de société plus équitable que nous appelons de nos vœux, nous devions concevoir des ouvrages qui reflètent ces valeurs pour les adultes et, plus important peut-être, pour les jeunes. À l’époque, il existait trop peu d’ouvrages de ce genre, et c’est la raison pour laquelle nous nous sommes lancées dans l’édition. »

— Margie Wolfe, éditrice, propriétaire et présidente, Second Story Press

Pour en savoir plus sur Second Story Press :
Site Web :
http://secondstorypress.ca <http://secondstorypress.ca/>
Twitter : @_secondstory

Facebook :
https://www.facebook.com/SecondStoryPress