> Accueil > OMCM > Histoires de succès > Livres > SUCCÈS DE LA SODIMO: Kids Can Press
Partager

SUCCÈS DE LA SODIMO: Kids Can Press

kidscan Franklin 677x408.jpg

Kids Can Press, qui a fêté l’année dernière son 40e anniversaire, a la réputation d’être l’une des plus anciennes maisons d’édition du Canada, ainsi que l’une des plus florissantes. Pourtant, en 1973, quand cette petite société de gestion collective issue de l’Ontario College of Art (l’actuelle Université de l’École d’art et de design de l’Ontario) décide de se lancer dans la publication de livres pour enfants de haute qualité et socialement responsables, personne n’aurait pu se douter du succès qui l’attendait.

Franklin la tortue est la franchise la plus populaire de Kids Can Press avec plus de 65 millions de livres vendus dans plus de 30 langues. Imaginé il y a plus de 25 ans par l’auteure Paulette Bourgeois et l’illustratrice Brenda Clark, Franklin est un personnage chéri par deux générations de jeunes lecteurs, au Canada ainsi qu’aux quatre coins du monde. Franklin est aujourd’hui décliné sous d’autres formes : jouets, jeux, dessin animé… au Canada, il a même figuré sur un timbre postal. 

Franklin la tortue a constitué un tournant majeur pour Kids Can Press, en donnant à la maison d’édition l’élan nécessaire pour devenir le plus grand éditeur international de littérature enfantine appartenant à des intérêts canadiens. Mais la société compte d’autres personnages et collections qui se sont taillé un beau succès. La série Frisson l’écureuil de Mélanie Watt est publiée en 18 langues, et deux millions de livres ont été écoulés à ce jour. Quant à la collection d’ouvrages CitizenKid, elle met des thèmes comme la sécurité alimentaire, le microcrédit et la biodiversité à la portée des enfants de 8 à 12 ans. Plus de 600 000 ouvrages ont été vendus dans le monde entier, et chaque livre donne des renseignements qui incitent les enfants à faire une différence au sein de leur propre collectivité et aux quatre coins de la planète. CitizenKid remporte un tel succès qu’elle représente à l’heure actuelle près du quart des recettes de Kids Can Press.

Même si la maison d’édition peut se targuer d’avoir incroyablement bien réussi, il n’en demeure pas moins qu’il reste difficile de se faire connaître sur un marché qui ne cesse d’évoluer et de croître. À l’origine, tous les livres de la maison d’édition étaient publiés en interne avant d’être vendus de porte-à-porte à des librairies locales. Aujourd’hui, grâce à l’appui de la SODIMO, Kids Can Press emploie des stratégies de marketing originales, par exemple en publiant des livres sur le site Web NetGalley pour permettre aux critiques littéraires et aux blogueurs d’y avoir facilement accès. La maison d’édition se prévaut également de deux fonds de la SODIMO, le Fonds du livre et le Fonds pour l’exportation du livre, pour produire de nouvelles œuvres et les commercialiser lors de grands salons internationaux. Grâce à ces initiatives, les activités de l’éditeur ont augmenté de 24 % aux États-Unis au cours de l’année écoulée, et les recettes ont doublé par rapport à l’exercice antérieur. 

Grâce à un travail inlassable et constant, à des soutiens adéquats et à un peu de chance, gageons que dans 25 ans, Kids Can Press fera découvrir Franklin la tortue et Frisson l’écureuil, ainsi qu’une ribambelle d’autres personnages, à une autre nouvelle génération de jeunes lecteurs.

« Nous sommes convaincus que nous assistons à une renaissance de la lecture. La lecture n’a jamais été aussi accessible qu’aujourd’hui, avec toutes ces façons de lire et tous ces endroits où lire. Nous vivons à une époque où il est possible de lire un livre n’importe quand et n’importe où. Cela nous ouvre des perspectives passionnantes. »

— Lisa Lyons Johnston, présidente de Kids Can Press

Pour en savoir plus sur Kids Can Press :
Site Web :
www.kidscanpress.com
Twitter :
@KidsCanPress
Facebook :
www.facebook.com/KidsCanBooks