> Accueil > OMCM > Histoires de succès > Cinéma > SUCCÈS DE LA SODIMO : THE FILM WORKS
Partager

SUCCÈS DE LA SODIMO : THE FILM WORKS

The Film Works

Pour Paul Stephens et Eric Jordan, le moins qu’on puisse dire, c’est que l’histoire est primordiale. « Si nous aimons l’histoire, nous croyons naïvement que nous pouvons convaincre d’autres personnes d’aller la voir », confie Eric Jordan qui, avec Paul Stephens, est un des cofondateurs de The Film Works, société de production indépendante domiciliée en Ontario. 

Amis depuis leur rencontre en première année, les partenaires ont fêté, à l’automne 2015, leur quarantième année à faire des films. Depuis, ils ont travaillé sur une vingtaine de productions, y compris des longs métrages, des documentaires et des séries pour la télévision. Grâce à eux, Ryan Reynolds a fait son premier film, Ordinary Magic  (1993), et ils ont été sélectionnés pour l’Oscar du meilleur film en langue étrangère en 2012, avec Sous terre (In Darkness), qui raconte l’histoire vraie d’un égoutier polonais ayant sauvé la vie d’une douzaine de juifs pendant la Deuxième Guerre mondiale. Les cofondateurs affirment que leur premier grand projet marquant et de qualité était Where the Spirit Lives  (1988), un téléfilm réalisé pour CBC qui raconte l’histoire des pensionnats au Canada. « Personne n’en parlait à l’époque », précise Paul Stephens. « Nous sommes fiers de l’histoire qu’il raconte. » 

Paul Stephens et Eric Jordan ont l’art de trouver et de raconter des histoires qui trouvent une résonance au sein de leur public. The Arrow (1997), qui a remporté le Canada's Choice Award du plus grand nombre de téléspectateurs pour une minisérie de CBC l’année de sa diffusion, fait le récit de la conception par le Canada de l’avion supersonique Avro Arrow. The Film Works est également connue pour Such a Long Journey (1998), adapté du roman éponyme de Rohinton Mistry, retenu en sélection finale du prix Booker. Parmi ses productions les plus récentes, citons Oliver Sherman  et Beowulf & Grendel. 

Les partenaires commerciaux attribuent à la SODIMO le mérite d’avoir accentué le succès de The Film Works au fil des ans. « Nous sommes des vétérans de la SODIMO. Notre collaboration remonte au tout début de la SODIMO », indique Eric Jordan. « Elle constitue un soutien financier majeur pour nos projets ontariens, ayant investi dans nombre de nos films au fil des ans, ce qui est primordial. » Ils mettent en avant l’importance capitale des Crédits d’impôt de l’Ontario, ainsi que le Fonds pour l’exportation, qui leur a permis de vendre leurs produits à l’étranger. « Impossible de faire ce métier sans s’exporter vers ces marchés », explique Paul Stephens. Selon Paul et Eric, le plus grand défi consiste à faire en sorte que les films se fassent, bien qu’il soit beaucoup plus facile de les enchaîner grâce aux services de soutien de la SODIMO et à la formidable base d’opération que constitue l’Ontario, « une fois que vous avez pris la décision idiote de vous lancer dans le secteur du cinéma », plaisante Eric Jordan. « Nous sommes très heureux et fiers de faire ça depuis 40 ans. » 

Pour en savoir plus sur The Film Works :
Site Web : www.thefilmworks.ca