> Accueil > OMCM > Histoires de succès > Cinéma > SUCCÈS DE LA SODIMO : RHOMBUS MEDIA
Partager

SUCCÈS DE LA SODIMO : RHOMBUS MEDIA

Rhombus 677x408

De petite société démarrée en 1979 par trois étudiants qui avaient simplement envie de faire les films qu'ils aimaient, Rhombus Media s'est développée jusqu'à produire plus de 200 longs métrages, dramatiques télévisées, documentaires et émissions d'arts de la scène. 

Tandis que Niv Fichman, Barbara Willis Sweete et Larry Weinstein font leurs études à l'Université York, ils se rendent compte qu'ils travaillent bien ensemble. Le trio décide alors de créer sa propre société de production, une décision audacieuse à une époque où l'industrie cinématographique indépendante commence à peine à émerger et où les plans de carrière en vogue consistent à travailler à la SRC, à l'Office national du film ou à la pige. (Barbara Willis Sweete et Larry Weinstein ont récemment quitté Rhombus afin de continuer de produire des documentaires et des films d'arts de la scène alors que l'attention de Niv Fichman s'est tournée vers les longs métrages et les séries télévisées.) 

Rhombus débute avec de petits films, son travail ne tardant pas à attirer l'attention de la SRC, qui l'engage pour réaliser plusieurs projets courts. S'ensuivent d'autres travaux pour l'Office national du film et TVOntario (TVO). La première percée de la société survient en 1985, avec la sélection de Making Overtures, film commandé par TVO, pour l'Oscar du meilleur court métrage documentaire. Le film ne remporte pas le prix, mais fait connaître Rhombus, qui commence à être sollicitée pour réaliser des projets encore plus importants. 

Pendant ses deux premières décennies d'existence, Rhombus se concentre sur des projets liés au domaine de la musique et des arts de la scène, nouant une fructueuse relation avec la SRC et produisant des documentaires sur les arts et des films d'arts de la scène de commande en collaboration avec des diffuseurs internationaux. Plus récemment, son horizon s'est élargi aux longs métrages et aux dramatiques télévisées. En chemin, Rhombus Media, qui se fait un devoir de viser l'excellence, est sélectionnée pour des centaines de prix, remportant notamment un Oscar pour la bande originale du film Le violon rouge (The Red Violin). La société s'est également vu décerner des Emmy Awards, des prix Génie, des Prix Gémeaux et des prix Écrans canadiens. Quatre de ses films ont été projetés en avant-première au TIFF 2015, Closet Monster, avec Connor Jessup et Isabella Rossellini, ayant remporté le prix du meilleur long métrage canadien. 

Plusieurs films de Rhombus ont bénéficié du soutien financier de la SODIMO, notamment le long métrage Ennemi (Enemy), réalisé en 2013 par Denis Villeneuve avec Jake Gyllenhaal. Projeté en avant-première au TIFF cette année-là, il décroche cinq prix Écrans canadiens et est sacré meilleur film canadien de l'année aux Toronto Film Critics Association Awards. 

L'année passée, Rhombus a investi 25 millions de dollars dans la production de longs métrages et 17 millions de dollars dans la réalisation de projets télévisés, une prouesse pour une société montée de toutes pièces par trois étudiants. Constamment en évolution et en essor, Rhombus est programmée pour remporter un succès encore plus retentissant à l'avenir. 

« L'ancêtre de la SODIMO, la Société de développement de l'industrie cinématographique ontarienne, a lancé la carrière d'une génération entière de cinéastes canadiens, génération à laquelle nous appartenons de même que nombre des personnes avec qui nous travaillons toujours. Il est primordial que nous soutenions la prochaine génération de cinéastes dans cette province, parce que leurs projets mettent l'Ontario en exergue et apportent une contribution majeure à notre économie. »
—Niv Fichman, président et producteur, Rhombus Media

Pour en savoir plus sur Rhombus Media :
Site Web : http://rhombusmedia.com/
Twitter : https://twitter.com/rhombusmedia
Facebook : https://www.facebook.com/rhombusmedia