> Accueil > OMCM > Histoires de succès > Cinéma > SUCCÈS DE LA SODIMO : AWESOMETOWN
Partager

SUCCÈS DE LA SODIMO : AWESOMETOWN

Awesometown

L'animation informatique est une industrie relativement récente, mais en Ontario, ses racines sont profondes. Au début des années 1980, lorsque l'animation numérique en est à ses balbutiements, deux des trois principaux progiciels utilisés par les studios du monde entier viennent de Toronto (et le troisième de Montréal). Ces années d'expérience ont conféré à l'industrie ontarienne un avantage inestimable dans un marché hautement concurrentiel. Aujourd'hui, la province est un foyer de l'animation et de la production d'infographie.

Appartenant à cette première génération d'infographistes, Dan Krech rejoint les pionniers de l'industrie de chez Omnibus Computer Graphics au début des années 1980, avant de fonder sa propre société, DKP, en 1985. Après plus de trente fructueuses années au sein du secteur au Canada et à l'étranger, il fonde Awesometown Entertainment en 2013 dans un seul but : créer et acquérir des propriétés intellectuelles en vue de produire des longs métrages de qualité et d'envergure internationale. Et il sait que le meilleur endroit pour y parvenir est l'Ontario.

En moins de deux ans, Dan fait d'Awesometown une société active ayant plusieurs projets dans ses cartons, employant plus de 70 personnes entre Toronto et Huntsville, centre d'activité de la région des chalets. (Dan estime la moyenne d'âge de ces employés à 25-30 ans.) La société produit actuellement Animal Crackers, un film de braquage que Dan décrit comme « le croisement entre L'Inconnu de Las Vegas (Ocean's Eleven) et Nos voisins, les hommes (Over the Hedge) ». C'est le premier film d'animation à bénéficier d'un financement de la part du Fonds de la SODIMO pour la production cinématographique, et probablement la toute première production cinématographique animée à contenu canadien. (Aucune date de sortie en Amérique du Nord n'a été fixée pour l'instant, mais le film sera lancé en Allemagne au début de l'automne 2015 et a déjà fait l'objet de préventes dans neuf pays.) Quatre autres films en sont au stade du financement.

Le financement, précise Dan, est le plus grand défi à relever pour toute société dans son secteur. L'acquisition de propriétés intellectuelles est très onéreuse. Il a fallu plus d'un an pour réunir le financement d'Animal Crackers, qui s'est soldé par la signature d'un intimidant contrat de 120 pages. Si les antécédents de Dan lui ont ouvert les portes, les crédits d'impôt de la SODIMO destinés au cinéma et d'autres soutiens ont complété les recettes de prévente et la participation au capital pour permettre à Animal Crackers de prendre son essor.

Écologique et durable, l'animation numérique est une industrie versant des salaires supérieurs à la moyenne aux jeunes de talent qui ont la volonté de réussir, une industrie bénéficiant d'une longue tradition en Ontario – soit précisément le genre d'industrie dont nous avons besoin pour assurer notre avenir économique.

« J'ai travaillé à Hawaii, Los Angeles et New York; mais pour moi, le fleuron de l'animation est l'Ontario. Dans le domaine, le parcours y est plus riche, le savoir technique plus important et le sens de l'innovation plus grand que dans tout autre endroit au monde. »

—Dan Krech, président d'Awesometown Entertainment

Pour en savoir plus sur Awesometown :
Site Web : www.awesometownent.ca
Twitter : https://twitter.com/awesometownTO
Facebook : https://www.facebook.com/awesometownent