> Accueil > OMCM > Histoires de succès > Cinéma > SUCCÈS DE LA SODIMO: SCYTHIA FILMS
Partager

SUCCÈS DE LA SODIMO: SCYTHIA FILMS

Scythia 677x408

L'expérience de Daniel Bekerman en tant que producteur exécutif lui permet d'acquérir un ensemble de compétences essentiel : la budgétisation, l'évaluation du créatif en termes de modèle financier, la collaboration avec les partenaires de production, les syndicats et les vendeurs. Lorsque des membres de l'industrie se mettent à l'approcher pour lui demander de produire des projets pour eux, il décide de combiner ces compétences à son envie de faire du bon cinéma.

Son premier projet, You Are Here, réalisé par le vidéaste applaudi Daniel Cockburn, est projeté au TIFF et récolte plusieurs prix, notamment celui du meilleur premier film décerné par la Toronto Film Critics’ Association. Les propositions de projet ne tardent pas à pleuvoir. Daniel a actuellement 15 longs métrages au compteur, 10 desquels ont été produits au cours des seules deux dernières années. The Witch (ayant décroché le prix du meilleur réalisateur à Sundance ainsi que d'importants contrats de vente avec A24 et Universal), Bang Bang Baby (meilleur premier long métrage au TIFF et aux PEC), The Pin (qualifié de « révélation » par le New York Times) et The Husband (réalisé par Bruce McDonald, meilleur film à Whistler) font partie du lot. Parmi ses dernières productions, on trouve Army of One (du réalisateur de Borat, Larry Charles, avec Nicolas Cage), Two Lovers and a Bear (produit avec les finalistes des Oscars Roger Frappier et Kim Nguyen, avec pour vedettes Tatiana Maslany et Dane Dehaan) et Tomato Red (adapté du livre de l'auteur d'Un hiver de glace [Winter’s Bone]).

An Inconvenient Youth, un documentaire faisant partie des projets de Daniel, s'est récemment associé à la Banque mondiale, est en cours de postproduction avec le monteur du film Les histoires qu'on raconte (Stories We Tell), Mike Munn, et sera dévoilé à la fin de l'année lors de la cruciale 21e Conférence des parties (COP21) sur les changements climatiques, à Paris.

En plus de ces succès remportés avec des œuvres originales, la réputation de Daniel ne cesse de croître à l'international. L'année passée, il a rapporté 25 millions de dollars de services à la production au Canada en coproduisant avec les É.-U., l'Allemagne, le Danemark et l'Irlande.

La réussite de Scythia Films est en partie attribuable à la SODIMO. Ces dernières années, le Fonds pour l'exportation a aidé Daniel à se rendre à des festivals afin de commercialiser ses projets et d'étendre son réseau. Sans lui, plusieurs des œuvres susmentionnées n'auraient jamais pu voir le jour, ce qui aurait privé l'ensemble de l'industrie canadienne de recettes considérables.

« La façon dont nous atteignons les audiences est en train de changer radicalement. On pourrait considérer ça comme un obstacle, mais ça m'a simplement forcé à examiner plus attentivement la question suivante : " Pourquoi est-ce qu'il me tient à cœur de communiquer avec les gens par le biais de films? " Quand je me pose cette question et que j'essaie d'y répondre honnêtement, ça me donne une énergie qui me fait voir l'obstacle plutôt comme une chance. »

—Daniel Bekerman, président de Scythia Films

Pour en savoir plus sur Scythia Films :

Web:  http://scythiafilms.com
Twitter:  https://twitter.com/scythiafilms
Facebook:  https://www.facebook.com/scythiafilmsinc